[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Draguer un couple candauliste, voilà qui n’est pas évident. D’autant moins que l’on ne comprend pas toujours les motivations des couples pratiquant le candaulisme. Quelques idées repères pour mieux comprendre les couples candaulistes, et savoir les séduire.

Il m’est arrivé plusieurs fois, que ce soit en club ou – le plus souvent – lors de rencontres privées organisées sur internet, de rencontrer des couples candaulistes. D’abord surpris par cette pratique que je n’envisageais pas avant de devenir libertin, j’ai appris petit à petit quelques principes qui permettent de draguer un couple « cando » avec toutes les chances de son côté.
Il n’existe bien sûr pas de recette miracle, et les couples pratiquant le candaulisme sont bien entendu différents les uns des autres, mais je peux vous garantir que quiconque s’aventure à ne pas respecter ces quelques bases n’a – quant à lui – aucune chance de séduire un couple candauliste, quel qu’il soit.

1 – un couple candauliste n’est pas un couple trioliste

D’abord, bien distinguer le candaulisme du triolisme. Quand un couple trioliste vous invite, c’est pour un plan à trois. Quand un couple candaulisme vous demande de participer, c’est pour un plan à 2+1. Le « +1 » étant le monsieur, qui, dans un couple candauliste, reste le plus souvent voyeur.

Ceci étant dit, il arrive aussi que l’homme d’un couple cando participe d’un peu plus près qu’en simple simple voyeur à un plan avec un troisième larron. Cela peut se faire dans le cadre d’un scénario où il est soumis à sa femme, voire dans un cadre de bisexualité masculine. Par ailleurs, certains couples confondent eux aussi triolisme et candaulisme.

2 – draguer un couple candauliste = draguer un couple

Plaire à un couple pratiquant le candaulisme, ce n’est certainement pas draguer madame sans s’occuper de plaire à monsieur. Il faut se mettre ça dans la tête. Comme dans l’échangisme, le mélangisme ou le triolisme, c’est à un couple libertin auquel vous avez à faire.

Vous plaisez à madame, mais pas à monsieur ? Il y a fort à parier que vous n’arriverez à rien du tout. Il faut notamment que les deux candaulistes vous jugent digne de confiance. En d’autres termes, draguer un couple cando, c’est d’abord draguer un couple : il vous faut plaire aux deux.

3 – une femme candauliste n’est pas une salope !

Certains mecs débarquent sur les sites de rencontres libertines ou dans les établissements libertins en s’imaginant les libertines (et a fortiori les femmes candaulistes) comme des traînées, des Marie-couche-toi-là… Oubliez ces a priori : la femme candauliste, comme la femme libertine en général, n’est pas une salope, mais une femme qui va au bout de ses envies.

Et, croyez-moi, si vous ne vous êtes pas débarrassés de vos idées reçues sur la sexualité féminine, cela va se sentir, dans vos propos, dans votre attitude, et vous courrez à l’échec. Ce qui n’empêche pas, éventuellement, une femme candauliste de jouer à la salope : mais n’oubliez pas que ce n’est qu’un rôle.

4 – un homme candauliste n’est pas une victime

Idem pour monsieur : peut-être le scénario voulu par le couple cando vous donnera-t-il l’illusion que monsieur est soumis. Ce n’est qu’un scénario. De même, n’allez pas croire que l’homme d’un couple pratiquant cette forme de libertinage ne parvient pas à satisfaire madame, d’où le besoin d’aller voir ailleurs. C’est bien souvent le contraire : la femme satisfaite sexuellement est plus demandeuse, c’est bien connu.

Encore une fois, la relation sexuelle que vous allez vivre avec un couple candauliste – et ce même si l’homme ne participe pas – est bien une relation à trois. C’est à vous de vous adapter. Si monsieur joue les cocus soumis, rentrez dans le jeu sans jamais perdre de vue que ce n’est qu’un jeu.

5 – vous êtes un invité dans les fantasmes d’autrui

Finalement, tous ces principes se résument dans un concept simple que plus tôt vous comprendrez, plus tôt vous pourrez draguer un couple adepte de candaulisme avec succès : vous êtes invité dans les fantasmes du couple, c’est à vous de vous y adapter. Les couples candaulistes le sont pour tout un tas de raisons : envie de faire cette expérience particulière de libertinage, jeu de soumission, manque d’envie de rencontrer d’autres couples… Mais ce choix et cette pratique appartiennent au couple, qu’il vous faut envisager comme une entité.

Comme en toute chose, les règles de politesse et de savoir-vivre s’appliquent aussi bien envers madame qu’envers monsieur. L’humour (non gras), la jovialité et la courtoisie aident grandement à draguer les couples candaulistes. Mais la clé est celle-ci : vous n’êtes, en temps que troisième larron d’une relation candauliste, qu’un outil du plaisir du couple.

Ça ne vous convient pas ? Alors, essayez autre chose que le candaulisme.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *