[Total : 2    Moyenne : 4.5/5]

Quelle est la réalité des chiffres du libertinage en France et en Europe ? Quel succès ou non connaît ce phénomène ? Combien de gens cela touche-t-il ? Quels sont les nombres des lieux concernés ou des pratiques existantes ? Nous vous livrons toute une série de statistiques sur les libertins qui traduit l’ampleur qu’ils prennent dans notre communauté sexuelle.

Les champions du libertinage : les Belges

Les Belges sont incontestablement les champions d’Europe de l’échangisme : près d’un sur dix (9 %) a déjà fréquenté un lieu échangiste (contre 6 % en moyenne dans les autres pays) et 7 % d’entre eux ont déjà pratiqué l’échange de partenaires entre couples (contre 4 à 6 % dans les autres pays étudiés). Les Belges sont aussi ceux qui font le plus l’amour en présence d’autres partenaires sexuels (avec un chiffre record de 17 % contre seulement en moyenne 10 à 13 % dans les autres pays !). Et, à égalité avec toujours nos amis belges, les Britanniques sont ceux qui s’adonnent le plus à la pratique très gourmande de l’orgie (12 %).

Et les Français, me direz-vous ?

En moyenne, nous nous classons en 2nde ou 3ème position dans le nombre de rapports à plusieurs et donc libertins. Mais nous progressons vite, car nous sommes deux fois plus nombreux qu’il y a 20 ans à pratiquer et aimer grandement l’échange de partenaires. Nous sommes aussi le pays qui compte le plus de lieux libertins en Europe et donc au monde. Ce qui induit une hausse significative de la fréquentation de lieux libertins comme les clubs et les saunas, puisqu’on observe une nette progression du nombre de personnes ayant connu ce type de lieux coquins (ils étaient 7 % en 2014 contre 2,6 % en 2006).

couples libertins

couples libertins

Les libertins rajeunissent !

En effet, nous constatons par ailleurs, grâce à l’enquête de l’Ifop pour le compte de Wyylde, que c’est parmi nos jeunes de 25 à 34 ans (6 %) et non plus de ceux âgés de 35 à 49 ans (5 %) que l’on trouve aujourd’hui le plus d’adeptes, les jeunes de moins de 25 ans (4 %) étant quant à eux plus nombreux que les plus de 50 ans (3 %) à avoir fait les coquins !

Combien y a-t-il de pratiques libertines « connues » ?

Même si le chiffre n’est pas réellement exhaustif, on compte globalement 10 grandes tendances :

– le voyeurisme : regarder des couples faire l’amour, ensemble ou à plusieurs,

– l’exhibitionnisme : faire l’amour devant d’autres,

– le côte-à-côtisme : faire l’amour en couple à côté d’un ou de plusieurs autres couples,

– le mélangisme : faire l’amour à côté d’un couple en le touchant,

– le triolisme : faire l’amour à trois,

– l’échangisme : échanger ses partenaires avec d’autres couples,

– le candaulisme : l’un des partenaires regarde l’autre faire l’amour sans participer,

– le fétichisme : regarder, toucher ou porter des objets ou vêtements,

– la domination/soumission ou sadomasochisme : dominer ou être dominé par son partenaire sexuel,

– le travestissement : se grimer en quelqu’un du sexe opposé avec des accessoires et en adopter le comportement.

Combien y a-t-il de clubs en France ?

Comme nous l’avons vu plus haut, nous sommes de plus en plus nombreux en France à fréquenter des lieux libertins. Principalement sous forme de clubs, voire de bars, ou de saunas, nous comptons aujourd’hui, selon le site France Coquine qui les référence tous, autour de 260 lieux libertins.

Mais à ces lieux connus, il faut ajouter :

– tous les lieux libertins extérieurs comme les parkings, les plages, les toilettes publiques, les forêts… Et là, on peut étendre à 150 le nombre d’espaces où les couples se rencontrent en toute discrétion !

– les maisons d’hôtes, ou guesthouses, tenues par des couples qui vous accueillent dans un environnement protégé et propice au libertinage. On en compte une quinzaine qui sont durables.

Quelles sont les régions les plus libertines ?

Pour établir ce classement, nous sommes restés sur les anciennes dénominations des grandes régions :

1 – Auvergne-Rhône-Alpes, avec plus de 75 lieux recensés,

2 – Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, avec près de 67 endroits libertins,

3 – L’Île-de-France, avec plus de 45 lieux, ce qui, ramené à la taille de celle-ci, en fait la région la plus active en matière de libertinage.

La bonne dernière est : les Pays de la Loire, avec seulement 17 clubs recensés.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *